Flammeküeche.

Publié le par Puyfolaise85

 

flamm.jpg

 

Quand j'avais vu la recette de cette fameuse Flammeküeche* sur le blog de Titou


 latambouilledetitou

 

J'ai tout de suite su que j'allais la réaliser. Il me fallait juste un peu de temps mais c'est fait. Et franchement je n'ai pas été déçu. Je l'ai peut-être un peu fait épaisse mais peu importe elle a été engloutie très vite. Et pour ne rien gâcher au plaisir, c'est une recette réalisable avec une MAP. Le rêve quoi.

 

Si vous ne connaissais pas son blog, foncez-y les yeux fermés (bon d'accord, ouvert, ça sera mieux pour lire ses belles recettes )

 

flamme.jpg

 

Votre marché pour réaliser cette petite merveille.

 

Pâte :

 

- 200 gr de farine,

- 1,5 cuillère à café de levure de boulangerie

- 12 cl d'eau, 

- 1/2 cuillère à café de sel,

- 1/2 cuillère à soupe d'huile.

 

Pour la garniture :

 

- 1 gros oignon,

- 100 gr de lardons allumettes (fumés pour moi),

- 100 gr de crème fraîche épaisse,

- sel et poivre

 

Mettre tous les ingrédients de la pâte dans la cuve de la MAP et choisir le programme pâte seule soit environ 1h30.

 

Pendant ce temps, faites revenir l'oignon dans une poêle 10 mn à 1/4 d'heure. Réservez. J'ai précuit les lardons et les ai réservé avec les oignons.

 

Une fois que la pâte est prête, étalez-la en un rectangle.(Bon chez moi, c'était plutôt ovale, mais c'est pô grave).

 

Mettre votre pâte sur une feuille en silicone (sulfurisée pour moi) et laissez lever 20 mn au four préchauffé et éteint à 50°.

 

Passé ce délai, sortez la pâte et préchauffez le four à 240°.

 

Piquez un petit peu la pâte à la fourchette et étalez dessus la crèmefraîche épaisse. Ajoutez les oignons et terminez par les lardons.

 

Faites cuire 10 mn à peu près.

 

Servez avec une salade verte.

 

flammec.jpg

 

flammeckueche.jpg

 

 

* La tarte flambée (en alémanique/alsacien flammkueche [flamekuère / flamekeuche] ou la flamme-küche [flame-kuche], parfois abrégé en flamms ; Flammkuchen [flamkouren] en allemand standard) est un plat traditionnel alsacien, mais aussi des régions adjacentes du Palatinat, du Pays de Bade et de la Moselle germanophone, composé d'une fine abaisse de pâte à pain recouverte de crème épaisse et/ou de fromage blanc, le Bibeleskäs [bibeleskêss], et garnie de lardons, d'oignons crus en rondelles puis rapidement cuite au four très chaud.

Sa traduction peut porter à confusion : elle n'est pas flambée avec de l'alcool (sauf ses variantes sucrées), mais cuite à la flamme.

 

Au contraire du Baeckeoffe, qui est d’origine urbaine et relativement bourgeoise, la tarte flambée remonte à l’habitude des paysans de faire cuire leur pain toutes les deux ou trois semaines. C’était alors une petite fête et, pour la marquer, on étalait la pâte qui restait après la préparation des miches, on la recouvrait de fromage blanc, d'oignons et de lardons et on passait le tout pendant quelques minutes au four. On présentait ensuite chaque tarte flambée sur une plaque de bois de boulanger et on la découpait en rectangles ; après avoir rapidement détaché les bords un peu noircis, chacun roulait sa part et la mangeait brûlante avec les doigts. C'est d'ailleurs toujours ainsi que les Alsaciens la mangent, même au restaurant : avec les doigts.


La cuisson traditionnelle du pain dans un four à bois en pierre se prêtait à la cuisson de ces flammekueche : immédiatement après le chauffage du four au feu de bois, celui-ci était trop chaud pour y faire cuire le pain. Il fallait attendre qu'il atteigne la température correcte. La température était à ce moment idéale pour faire cuire les tartes flambées. On repoussait les braises, on glissait la fine tarte, et en 2 à 3 minutes, elle était prête lorsque ses bords léchés par les flammes commençaient à noircir.

 

Contrairement à l'idée qu'on peut se faire de ce plat typique, la tarte flambée n'est apparue dans les restaurants de Strasbourg qu'à la fin des années 1960, après la mode des pizzerias. On la servait cependant auparavant dans des restaurants de campagne, notamment du Kochersberg, qui n'ouvraient que les samedis et dimanches soir, la tarte flambée étant un plat simple généralement fait à la maison.

Il en existe cinq variantes courantes :

  • la tarte flambée traditionnelle : lardons et oignons ;
  • la gratinée : normale + gruyère ;
  • la forestière : oignons + champignons ;
  • la tarte flambée au munster : normale + munster ;
  • la tarte flambée à la tomme du Ried : normale + Tomme du Ried
  • la tarte flambée aux pommes : dessert sucré, tarte avec de la crème ou du fromage blanc, des rondelles de pommes et flambée au Calvados.

Source prise sur Wikipedia.

Publié dans Recettes régionales

Commenter cet article

c-line 24/09/2012 22:10


Un plat bien de chez moi et surement l'un de mes préféré, j'adore!! C'est super bien réussi :)

mimicooking 24/09/2012 17:35


Hmm , ça a l'air super bon !


 


Bisous bonne soirée

Pauline 24/09/2012 15:14


J'adore!

escargotine 23/09/2012 15:45


ça me semble bien bon - bonne fin de journée fleurie - biz

Fraizy 22/09/2012 13:32


Jolie recette bien appétissante ma belle. Félicitations pour ta réussite. J'aime beaucoup. Bises et bonne journée