Goulash ou Pörkölt

Publié le par Puyfolaise85

 

 

goulash

 

Après la Russie, il y a peu de temps, voici un nouveau voyage. Cette fois ci en Hongrie.

Après quelques recherches sur la toile, voici ce que j'ai trouvé pour la petite histoire.

Goulash ou pörkolt. Pourquoi cette interrogation ?

En effet le Goulash est à l'origine une soupe hongroise très répandue en Europe centrale, surtout dans la plaine des Carpates. Le goulash fait partie d'une famille de plats paysans, avec le Paprikás et le Pörkölt qui ont intégré la gastronomie bourgeoise au cours du XIXe siècle. De nombreuses langues d'Europe de l'Ouest désignent d'ailleurs confusément ces trois plats sous le terme unique de « goulash ». Ce nom signifie littéralement soupe du bouvier puisqu'en en hongrois, bouvier se dit gulyás. On en trouve des variantes en Autriche : gulasch auf Wiener Art, en Allemagne : gulasch, en république Tchèque et Slovaquie : guláš, en Roumanie : gulaş, etc.

Si la préparation varie, les ingrédients de base restent une viande (boeuf, veau, porc, cheval, agneau ou mouton), des légumes (carotte, tomate, chou-navet, poivron, etc.), des aromates : oignon, poivre, sel et l'inévitable paprika. Il a donc une couleur rouge très reconnaissable. Il peut se préparer dans un chaudron (Bográcsgulyás) ou dans un faitout (Gulyásleves).

Seulement au vue des ingrédients que j'ai utilisé, je pense que le plat que j'ai réalisé se rapproche plus du Pörkölt que du Goulash.

Le pörkölt est un plat de viande hongrois  très répandu en Europe centrale , surtout dans la plaine des Carpates .

Le pörkölt fait partie d'une famille de plats paysans, avec le paprikás e t le goulash qui ont intégré la gastronomie bourgeoise au cours du XIXe siècle. De nombreuses langues d'Europe occidentale désignent d'ailleurs confusément ces trois plats sous le terme unique de goulash.

Il s'agit d'un ragoût à base de viande rouge ou blanche, d'oignon rouge et de paprika. On peut y ajouter du vin, du poivron ou de la tomate. Il est généralement servi avec des pâtes hongroises (nokedli, galuska) ou des gnocchis.

Source prise sur Wikipédia.

En vous livrant les ingrédients de ma recette, vous comprendrez mes interrogations. Et comme je ne veux fâcher personne, je vous laisse seul juge du nom de la recette.

Pour 6 personnes : 1,5 kg de bœuf (culotte, paleron, gîte en mélange si possible), 1 l de bouillon de bœuf, 20 cl de vin rouge corsé, 3 c. à soupe de farine, 10 cl de crème fraîche, 30 g de saindoux (perso j'ai mis du beurre), 750 g de gros oignons, 2 gousses d'ail, 3 c. à soupe de paprika, 1 pincée de cumin, 1 c. à soupe de persil ciselé, sel, poivre.

 

Epluchez les oignons. Coupez-les en tranches minces puis détaillez-les en anneaux. Pelez, dégermez et hachez les gousses d'ail.

 

Coupez la viande de bœuf en morceaux réguliers de 4 cm de côte (Si vous voulez gagner du temps, faites le faire par votre boucher).

 

Versez le vin dans une casserole, portez à ébullition et laissez-le réduire de moitié.

 

Mettez le saindoux (du beurre pour moi) à chauffer dans une cocotte en fonte munie d'un couvercle. Versez-y la viande et faites-la revenir pendant 10 min en remuant de temps en temps. Ajoutez ensuite les oignons et laissez-les dorer sur feu doux pendant 15 min en retournant souvent. Saupoudrez-les de farine. Remuez bien pour les en enrober complètement. Laissez colorer 2 autres minutes, puis saupoudrez de paprika.

 

Versez ensuite le bouillon de bœuf chaud sur la viande, toujours en remuant, puis ajoutez le hachis d'ail, le cumin, du sel et du poivre. Mélangez. Couvrez la cocotte et laissez mijoter sur feu doux 2 h 30 min. Remuez de temps en temps et vérifiez le niveau du liquide de cuisson, il doit y en avoir suffisamment pour que la viande et les oignons n'attachent pas au fond. Au besoin, rajoutez un peu de bouillon ou d'eau bouillante.

 

Après 1 heure de cuisson, ajoutez le vin réduit.

 

Au moment de servir, ajoutez en remuant les 10 cl de crème fraîche dans la cocotte pour lier la sauce de la goulash. Faites reprendre l'ébullition et laissez mijoter à feu doux encore 2 min environ. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Versez la goulash dans le plat de service chaud et parsemez d'un peu de persil haché.

 

goulash.jpg 

 

J'ai accompagné ce goulash d'un gâteau de pommes de terre pas light du tout. Mais c'était un pur délice, les oignons ont sucré la sauce. Nous nous sommes régalés. 

Publié dans Recettes du monde

Commenter cet article

samar 04/05/2012 21:44


mmmm j'imagine le gout avec les oignons !! il a l'air delicieux ton pat franchement et en plus des ingredients a ne pas se prendre la tete !! :)


bizzz ma belle et bonne soiree

Puyfolaise85 07/05/2012 13:37



C'est vrai que c'était trop bon. L'oignon a apporté une petite touche sucrée pas désagréable.
Un pur délice. Et effectivement sans prise de tête.


Bizzzzzzz et bonne journée.



afaurore 04/05/2012 19:27


tu livres????

Puyfolaise85 07/05/2012 13:36



Je vais y songer



afaurore 04/05/2012 12:28


miammm

Puyfolaise85 07/05/2012 13:35



Je confirme Miam, miam !!!!!